DSC08759.JPG

Début 2021, nous avons appris que SNCF Réseau projetait d’installer une base de chantier au Jardin du Talus, ainsi qu’un bassin de rétention au Village du Talus, dans le cadre du projet de 4ème voix de TER.

Un grand merci à vous,

qui vous êtes massivement mobilisé.es lors de la concertation publique d'avril 2021,

qui avez pris le temps d'exprimer votre attachement au projet du Talus,

qui nous avez conseillé et entouré dans ce moment décisif.

C’est grâce à cette mobilisation inédite (+ de 900 contributions écrites concernant Le Talus)  que nous avons obtenu de SNCF Réseau de ne pas installer sa base de chantier sur la parcelle Jardin du Talus. C’est une première victoire, partielle, mais importante pour avancer vers une pérennisation du projet à l’avenir.  

Toute l’équipe du Talus, tiens chaleureusement à vous remercier pour votre soutien indéfectible.
T_Leroy
T_Leroy

press to zoom
X_Nicquevert
X_Nicquevert

press to zoom
V_Vion
V_Vion

press to zoom
1/11

Mise à jour le 17/01/2021

Un point sur la situation

Le projet de 4ème voix de TER ayant été reporté à une date ultérieure encore indéfinie (probablement ultérieur à 2030) par le comité de pilotage LNPCA, il n’est plus question d’impacter le jardin ou le village du Talus avant 2027 pour ce volet du projet.

Toutefois, en vue de l’important chantier lié à la sortie de tunnel de la Parette Est et au remplacement du pont rail du couvert de la L2, SNCF Réseau, et la DREAL (propriétaire des parcelles du Talus) insistent pour installer une base de chantier sur la partie Village du Talus, au démarrage des travaux en 2027. Il n’y aurait visiblement pas d’alternative à cette installation.

Dans un effort de communication entre toutes les parties prenantes, une solution alternative de pérennisation du projet Village du Talus est en négociation, afin de sécuriser notre occupation jusqu’au démarrage des travaux en 2027, et afin d’organiser le potentiel déménagement du Talus Village sur une parcelle proche de l'existante, en lien avec le quartier.

A ce jour, et en parallèle de la tenu de l'enquête publique, nous continuons de mener les échanges nécessaire à la signature d'une nouvelle convention satisfaisante au regard des intérêts de l’association, de ses membres, et de ses bénéficiaires.

Longue vie au Talus !